Black Panther ou le début d’un temps nouveau

Après des mois d’attente, le petit nouveau de Marvel,  Black Panther (Panthère Noire), a finalement été introduit dans nos salles de cinéma. La frénésie entourant ce film était justifiée : pour la première fois depuis le début de sa franchise cinématique à succès, Marvel mettait en vedette un superhéros noir dénommé la Panthère Noire. Pour son premier weekend en salle, le film a récolté plus de  235 millions au box-office nord-américain. Un évènement historique. Mais quelle est la fascination pour la Panthère Noire?

Une exploration s’impose.

C’est l’histoire de T’Challa, prince du royaume de Wakanda, qui incarne la Panthère noire. Il devint monarque suite à la mort de son père alors que le peuple africain subissait la colonisation et l’esclavage. Le royaume de  Wakanda  su se rendre invisible à l’aide de la technologie offerte par le Vibranium, matière première du royaume. Cette même technologie fit de Wakanda un pays extrêmement avancé, surpassant tout progrès moderne, et le peuple su garder ses valeurs ancestrales (petit clin d’oeil au concept d’afrofuturisme). Cependant, une menace vint sous la forme d’Eric Killmonger (Michael B. Jordan), se qui mit en péril les valeurs de Wakanda. Nous suivirent donc T’Challa dans sa détermination d’honorer son rôle de monarque.

Un film féministe ?

L’entourage de T’Challa est majoritairement féminin que ce soit de  sa garde personnelle qui est gérée par des femmes ( les Dora Milaje) , à sa famille (sa soeur et sa mère, nouvellement veuve)L’importance de ces personnages est capitale car elles sont liées au bien-être de T’Challa et ultimement à celle de la nation.

On pourrait attribuer cette grande présence féminine aux traditions et valeurs de Wakanda. Raison de plus pour aller voir ce film révolutionnaire sur tous les aspects.

Il est important de souligner que le film fût réalisé par Ryan Coogler, un afro-américain qui a écrit le scénario d’un des films Rocky ; Creed : L’Héritage de Rocky Balboa , et que la distribution est à 90% noire. C’est un film de  Marvel, donc il faut s’attendre à un minimum d’action. Avec l’avènement de Wakanda, les jeunes et les moins jeunes pouvons enfin nous identifier en plusieurs personnages complexes, et cool, loin des stéréotypes redondant. C’est une petite victoire pour la représentation des gens de couleur à l’écrant qu’on espère ne sera pas la dernière

Advertisements

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.